Accueil Spiritualité Petit conte de zoo : Mes prisons intérieures…

Petit conte de zoo : Mes prisons intérieures…

6 Lecture minime
0
0
198

L’odeur était crevante. J’arrivais à peine à tenir. Etait-ce l’odeur des bêtes qui y étaient, ou de la prison qui les empêchait de vivre. J’avançais lentement. Les singes rigolaient mine de rien ; prétendant qu’ils étaient aussi libres qu’ils l’étaient dans leur jungle. Ils mentaient. Ils se mentaient à eux même.
Une parabole pour un cœur en attente de libération…

L’odeur était crevante.

J’arrivais à peine à tenir.

Etait-ce l’odeur des bêtes qui y étaient, ou de la prison qui les empêchait de vivre.

J’avançais lentement. Les singes rigolaient mine de rien ; prétendant qu’ils étaient aussi libres qu’ils l’étaient dans leur jungle. Ils mentaient. Ils se mentaient à eux même.

Une girafe retint mon attention. Elle était seule là-haut. Très seule. Elle n’avait peut-être qu’à baisser un peu sa tête pour pouvoir alors communiquer avec les autres bêtes. Mais elle restait seule là-haut…

Un lion blessé rugissait dans sa cage ; hurlant sa souffrance. Personne n’osait s’approcher de lui car son rugissement faisait peur. Je me demandai alors pourquoi il ne pleurait pas simplement sa souffrance ?…

Une hyène tournait en rond, montrant ses dents. Son regard faisait peur. Elle voulait nous faire peur, pour que nous ne lui fassions pas de mal.

Un peu plus loin, une autruche cachait sa tête dans la terre. Elle croyait qu’elle était à l’abri des dangers. Pauvre autruche…

Quelques enfants lancèrent des pierres en direction d’un hippopotame affalé dans le fond de sa cage. Il ne réagit même pas ! Point d’agressivité, pas même un son, ni même une tristesse. Sa lassitude était étrange. C’est comme s’il ne voulait même plus sortir de sa prison. En tout cas, il n’y pensait plus… ou n’y croyait plus…

Les perroquets parlaient tous ensemble mais ne disaient rien …

Les larmes du crocodile ne suscitaient pas la pitié, mais le dégoût… bizarre !

Un serpent essayait d’empoisonner le gardien qui lui apportait sa nourriture, croyant que ce dernier voulait le tuer…

Un petit oiseau chantait à tue-tête sa captivité… je remarquais un petit trou dans sa cage d’où il pouvait sortir. Mais il n’essayait pas de le faire. J’avais entendu dire que les oiseaux nés dans une cage ne sauraient peut-être pas voler une fois libérés. Mais celui-là volait bien dedans. Et s’il essayait de sortir ?… mais il ne le faisait pas !

Je cherchai les agneaux des yeux. Je n’en trouvai pas. Il n’y en avait pas. Mais, bien sur, les agneaux ne sont jamais au zoo. Ils ont un berger avec qui ils restent, jouissant d’une merveilleuse liberté qui leur vient justement de leur dépendance au berger. Ils savent que sans lui, leur liberté leur coûterait cher, car les loups sont partout et rôdent dans leurs parages. Mais qu’avec lui, ils peuvent tout autant jouir de la même liberté, du même pâturage, du même paysage, et de la compagnie superbe des autres agneaux, tout en étant bien protégés, bien aimés…

Seigneur, libère-moi de mes prisons intérieures.

Seigneur, fais de moi un petit agneau au cœur humble et doux comme le tien.

Seigneur, soit mon berger.

Charger plus d'articles liés
  • Place aux jeunes: Un Dieu rebelle!

    Un adolescent qui a la foi, convertit plus qu’un curé de paroisse ! C’est presque indiscut…
  • Retraite agapé thérapie

    Suite à une retraite spirituelle Lina et P Zaki en sont venu à une évidence, il faut faire…
  • Cher Agneau

    Ta pédagogie d’amour… Au terme d’une année qui a débuté par un oui de ma part en rép…
Charger plus par Pascale Harfouche Chedid
  • Méditation matinale

    L’odeur de la terre submerge soudain mon corps et la sensation mouillée de la première plu…
  • Ma petite sœur Humilité

    Rentre, tu es notre espérance! Rentre, ne reste pas au pied de la porte, même si tu es tim…
  • Comment la tristesse rit aux larmes !

    Grosse-Tristesse, dis-moi, qu’y a-t-il ? Je t’accueille comme un pauvre sur le seuil de ma…
Charger plus dans Spiritualité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lisez aussi

Place aux jeunes: Un Dieu rebelle!

Un adolescent qui a la foi, convertit plus qu’un curé de paroisse ! C’est presque indiscut…