Elle est bénie entre toutes les femmes, mon épouse, mon amie…quand je la regarde prier, quand je la vois vivre et aimer je ne puis m’empêcher de voir en elle la bien-aimée du Cantique des Cantiques, l’aurore annonçant la venue du jour…

La nuit était tombée mais Joseph n’arrivait pas à fermer l’oeil. Il n’en revenait pas de tout ce que Marie lui avait raconté, il y a quelques mois déjà, à son retour de Aïn Karem chez Elisabeth la stérile… Une femme de son âge devenue mère! Et sa fiancée à lui…sa toute pure, sa Marie…!

Que tes oeuvres sont grandes, Adonaï, et combien sont profondes tes pensées… Je sens la brise légère d’un souffle nouveau sur toute l’humanité. Cet enfant, d’où vient-il, où nous prendra-t-il? … je ne sais…mais qui saura scruter ta Sagesse O mon Dieu ?

Un bruissement d’ailes se fit entendre au dehors. Joseph pensa à la colombe de Noé. Sa colombe à lui s’ appelle Marie.

Et elle porte en elle la Paix.

Vous voulez plus de choses comme ça?

Recevez notre newsletter directement dans votre boite mail.

Ne vous inquiétez pas nous ne spammons pas

Laïque consacrée de la Communauté des Béatitudes. Formation philosophique et théologique à l'Université Saint Esprit de Kaslik, à L'Université Saint Joseph de Beyrouth et à l'Institut des Etudes Théologiques de Bruxelles. Enseigne à l'ISSR et anime des formations, des journées et des retraites spirituelles.

Charger plus d'articles liés
Charger plus par Joumana Khalil
Charger plus dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés

Lisez aussi

“Jésus leur recommanda sévèrement de ne le dire à personne” Lc 9, 21

Oui, c’est vrai. Parfois, il ne faudrait le dire à personne. Parfois il faut le tair…