Accueil Spiritualité Et il est devenu fils d’homme

Et il est devenu fils d’homme

5 Lecture minime
0
6
238

« wa hwo barnosho ». Et il est devenu fils d’homme. Fils de femme…

Je n’en reviens pas.

Dieu a perdu la tête. Il a perdu toute capacité de raisonner, tout discernement.

Il est devenu fils d’homme. Fils de femme.

Dieu n’est plus Dieu. Que vont dire de nous les peuples d’alentour ? Que nous inventons, que nous délirons, que nous… que nous blasphémons !

Non, tu ne peux pas devenir homme ! C’est complètement insensé ! C’est… c’est pas sérieux !

Un Dieu ne peut pas faire ça… il doit rester dans son Ciel, il doit garder ses privilèges, il doit parler dans l’orage et se fâcher et punir… il ne peut pas devenir fils de qui que ce soit, pas un fils d’homme… et surtout pas un fils de femme !

Que vont dire de nous tous ces grands qui savent réfléchir ? Que nous projetons des images dans le Ciel, que nous imaginons une humanité parfaite et la déifions, que nous fuyons…

Je ne sais pas quoi te dire pour te faire raisonner. Ne fais pas ça : ça va se retourner contre nous et nous ne saurons pas quoi dire…

Quoi dire ?

Que notre Dieu s’est épris d’amour pour l’humanité et qu’il ne peut plus se tenir loin, dans son Ciel ? Que notre Dieu est tellement fort qu’il a choisi de devenir faible pour nous dire que le bonheur est dans l’esprit de pauvreté ? Que notre Dieu est tellement bon qu’il a voulu se donner en nourriture pour apaiser notre faim de tendresse, et nos soifs d’absolu ?

Et Dieu se fit fils d’homme. Fils de femme.

C’est complètement insensé… Et pourtant, tu ne pouvais faire autrement. Pourrait-on aimer comme tu aimes et ne pas « devenir un » avec l’objet de son amour ? Pourrait-on regarder de loin l’injustice du monde sans accourir pour lui dévoiler la vérité ? Aurais-tu pu, ô mon Dieu, voir mourir de solitude le fruit de tes entrailles sans venir le nourrir de ta chair et de ton sang, comme l’enfant dans le sein de sa mère ?

Serais-tu resté Dieu si tu ne n’étais pas assez fou pour devenir homme ?

…Et Dieu se fit fils d’homme. Fils de femme.

Je ne leur dirai rien, aux peuples qui nous entourent. Juste que notre Dieu est un Dieu d’amour et que l’amour ne peut que se perdre pour donner la vie.

Je ne leur dirai rien, aux grands qui savent réfléchir. Sauf que la Sagesse s’est faite folie et que ce n’est qu’en épousant cette folie qu’on acquiert la vraie sagesse.

Et je ne dirai rien à mon cœur qui me questionne. Oui. Tu es aimé. Infiniment. Inconditionnellement. Et pour toi, Dieu s’est fait homme.

Fils d’homme.

Fils de femme.

“Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont point reçu” (Jn 1, 11)

 

 

Vous voulez plus de choses comme ça?

Recevez notre newsletter directement dans votre boite mail.

Ne vous inquiétez pas nous ne spammons pas

Laïque consacrée de la Communauté des Béatitudes. Formation philosophique et théologique à l'Université Saint Esprit de Kaslik, à L'Université Saint Joseph de Beyrouth et à l'Institut des Etudes Théologiques de Bruxelles. Enseigne à l'ISSR et anime des formations, des journées et des retraites spirituelles.

  • oui… c’est pour aujourd’hui

    Le coeur de Joseph était lourd d’inquiétude. Il regardait sa jeune épouse ranger que…
  • L’attente de Marie

    Il faisait de plus en plus froid mais en son coeur une flamme indiscible tressaillait̷…
  • La nuit de Joseph

    Elle est bénie entre toutes les femmes, mon épouse, mon amie…quand je la regarde pri…
Charger plus d'articles liés
  • oui… c’est pour aujourd’hui

    Le coeur de Joseph était lourd d’inquiétude. Il regardait sa jeune épouse ranger que…
  • L’attente de Marie

    Il faisait de plus en plus froid mais en son coeur une flamme indiscible tressaillait̷…
  • La nuit de Joseph

    Elle est bénie entre toutes les femmes, mon épouse, mon amie…quand je la regarde pri…
Charger plus par Joumana Khalil
  • oui… c’est pour aujourd’hui

    Le coeur de Joseph était lourd d’inquiétude. Il regardait sa jeune épouse ranger que…
  • L’attente de Marie

    Il faisait de plus en plus froid mais en son coeur une flamme indiscible tressaillait̷…
  • La nuit de Joseph

    Elle est bénie entre toutes les femmes, mon épouse, mon amie…quand je la regarde pri…
Charger plus dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés

Lisez aussi

oui… c’est pour aujourd’hui

Le coeur de Joseph était lourd d’inquiétude. Il regardait sa jeune épouse ranger que…