Accueil Évènements Mon frère athée : Proposition… si tu le veux bien !

Mon frère athée : Proposition… si tu le veux bien !

5 Lecture minime
0
1
575

Je ne t’appelle pas « mon frère » pour être complaisante à tes yeux, gentille, et donc, de cette manière je t’attire vers nous autres catholiques, et nous augmentons d’une personne. Hourra ! Le compte s’allonge !

Non, je t’appelle mon frère parce que tu me ressembles à une période de ma vie, et parce que je te comprends, et plus, je te respecte de ne pas croire par tradition, héritage, ou peur !

Je ne sais pas, si tu as fait dans ta vie une fois l’expérience d’un truc super : tu as mangé une super bouffe, tu as assisté à un spectacle époustouflant, tu as voyagé dans un pays extraordinaire, et tu es venu dire à tes amis : écoutez, il faut vraiment que vous y alliez vous-même, sinon vous ne comprendrez jamais ce que je vous raconte ; mais surtout ne le ratez pas ce truc !

C’est un peu ça que j’ai à te dire !

Je me moquais (éperdument) de toutes les personnes qui me racontaient leur expérience de foi (surtout au sein de l’église, cette église qui a fait mille gaffes à travers l’histoire).

Pfff ! C’est pas pour moi ces balivernes ! Moi j’ai un esprit raisonnable ; et je leur sortais agressivement tous les arguments possibles. En fait, j’avais en moi quelque chose qui me faisait mal. Pourquoi eux ils croient ? Comment ils peuvent croire qu’il y a une vie après celle-là ? Ils sont faibles, pauvres d’esprit, et ils ont besoin de s’accrocher à quelque chose pour pouvoir continuer leur vie. Moi, je préfère crever de souffrance avec l’idée du néant d’après la mort, plutôt que de vivre dans le « mensonge ». Moi je suis « vraie », authentique !

Authentique, je l’étais ! Vraie ? Pas tout à fait ! Dieu a voulu intervenir ! Lui-même ! Seul ! Sans mon aide…

J’ai juste envie de te dire aujourd’hui : si tu souffres de l’idée du néant, de la mort, du non-sens de ce monde absurde, et que tu aimerais bien qu’il y ait un Dieu, mais que tu ne veux pas le fabriquer toi-même, c’est super ! Tu es sur la bonne voie !

Il ne te manque qu’une seule chose : tu le lui dis, et Il agira ! C’est ça la prière ! Tu n’as pas à le défier, ni à faire de belles phrases, mais juste t’adresser à ce quelqu’un d’invisible, qui se révèlera alors à toi !

Je ne peux pas t’expliquer le goût d’un met exotique, mais si je t’aime, je t’invite à le déguster.

Je ne peux pas t’expliquer le goût de l’amour de Dieu, mais je ne peux pas te faire rater ce qu’il y a de meilleur au monde !

Et bon appétit frère !

Charger plus d'articles liés
  • Place aux jeunes: Un Dieu rebelle!

    Un adolescent qui a la foi, convertit plus qu’un curé de paroisse ! C’est presque indiscut…
  • Retraite agapé thérapie

    Suite à une retraite spirituelle Lina et P Zaki en sont venu à une évidence, il faut faire…
  • Cher Agneau

    Ta pédagogie d’amour… Au terme d’une année qui a débuté par un oui de ma part en rép…
Charger plus par Pascale Harfouche Chedid
Charger plus dans Évènements

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lisez aussi

Place aux jeunes: Un Dieu rebelle!

Un adolescent qui a la foi, convertit plus qu’un curé de paroisse ! C’est presque indiscut…