Accueil Évènements Bobo Spirituel : Aie… mais heureusement !

Bobo Spirituel : Aie… mais heureusement !

4 Lecture minime
0
0
343

Tu as ta vie, ton rythme. Tu te réveilles le matin, prends ta douche, va au boulot ou ailleurs, conduis, manges, etc. La nuit tu dors sur tes deux oreilles – pas en même temps sûrement- et puis voila ! Un rythme de vie normal.


Mais un jour, tout bascule d’un seul coup. Et la cause peut ne pas être dangereuse, ça pourrait être simplement… une rage de dents ! C’est ce qui s’est passé avec moi il y a une semaine.

Tout bascule donc. J’ai une infection qui me tape dure sur toutes les dents et la mâchoire, et il me faut une semaine pour guérir ! Mince, une semaine de souffrance !

Première nuit blanche, je cogne ma tête au mur (oui, les films ne nous mentent pas à ce sujet !) Deuxième nuit blanche… pareil ! Les nuits se succèdent, et la souffrance demeure. Mais ça me fait comprendre un truc super génial. La souffrance qui découle du péché, mais elle est providentielle ! Tu ne trouves pas ? Si, si, écoute, j’ai eu une hyper infection. Si j’avais pas senti cette douleur, elle se serait aggravée du jour au lendemain, provoquant je ne sais quelle maladie et ainsi de suite jusqu’à ????…. Une maladie, si elle ne nous fait pas mal, on ne la traite jamais, et ça entraine notre mort ! Eh bien, si le péché ne nous fait pas mal, on le laisserait agir et comme il est aussi rapide à s’entasser que les bactéries, on aura vite une énorme « infection spirituelle » qui induirait la pire des morts…

C’est ça la souffrance. Elle est conséquence du péché, mais en même temps salvatrice car indiquant qu’il y a quelque chose qui cloche et qu’on voudrait régler. Et alors, soit on se confesse (c’est l’antibiotique spirituel), soit on décide de prendre des calmants seulement, ce qui aggrave le cas, car anesthésié, on ne sent plus la douleur, mais l’infection augmente. C’est le cas de chacun de nous quand on agit « à notre guise » disant : « les péchés, bof ! Je m’en fous moi ; de toute façon, ça ne me dérange pas du tout »…

J’aurais pu me passer de cette rage de dents, et méditer cette idée autrement, mais, pour accéder aux grands remèdes, il faut à la base de grands maux !

Charger plus d'articles liés
  • Place aux jeunes: Un Dieu rebelle!

    Un adolescent qui a la foi, convertit plus qu’un curé de paroisse ! C’est presque indiscut…
  • Retraite agapé thérapie

    Suite à une retraite spirituelle Lina et P Zaki en sont venu à une évidence, il faut faire…
  • Cher Agneau

    Ta pédagogie d’amour… Au terme d’une année qui a débuté par un oui de ma part en rép…
Charger plus par Pascale Harfouche Chedid
Charger plus dans Évènements

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lisez aussi

Place aux jeunes: Un Dieu rebelle!

Un adolescent qui a la foi, convertit plus qu’un curé de paroisse ! C’est presque indiscut…